Le béton en garde à vue Agrandir l'image

Le Béton en garde à vue

Nouveau produit

Un manifeste architectural et théâtral

Plus de détails

14,00 € TTC

Fiche technique

Hauteur 20 cm
Largeur 13 cm
Nombre de pages 120
Poids 130 grammes

En savoir plus

De Rudy Ricciotti

Après le succès du livre L’Architecture est un sport de combat, Rudy Ricciotti, inspiré de ses expériences personnelles, rédige, sous la forme d’une comédie théâtrale en trois actes, un texte truculent où le béton est le sujet principal d’une garde-à-vue opposant un architecte à un capitaine des gendarmes et une juge d’instruction. Réjouissant !

Depuis la barque de Joseph Lambot, en 1849, le béton a pris une place de taille dans l’histoire de la construction. Pendant la première guerre mondiale, il s’est transformé en casemate. En 1922, avec Auguste et Gustave Perret, il est devenu une église, Notre-Dame du Raincy. En 1929, Eugène Freyssinet augmente sa résistance avec les techniques de la précontrainte. Puis, il a contribué à la reconstruction d’après-guerre. Beaucoup plus tard, il colonisera une grande part des rivages de la Méditerranée, mais sa réelle nature est resté une énigme tenace. Car le béton a toujours épousé les intentions et les formes de ses utilisateurs, bonnes ou mauvaises. C’est ainsi qu’il a participé à toutes les aventures urbanistiques, des plus triviales aux plus glorieuses. Mais cette omniprésence a aussi laissé des traces au détriment de ce matériau devenu malgré lui, à la fois partie prenante et bouc émissaire, un témoin de premier plan qu’il convient aujourd’hui, pour comprendre, d’interroger.

Genre : Manifeste théâtral
Parution le 13 février, 89 pages, 14 €.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le Béton en garde à vue

Le Béton en garde à vue

Un manifeste architectural et théâtral