La Fête carnivore Agrandir l'image

La Fête carnivore

Nouveau produit

Un conte d’anticipation à la fois sensuel et moqueur, terrifiant et profond sur nos rapports contemporains à l’animal et à la nature.

Plus de détails

18,00 € TTC

Fiche technique

Hauteur 19 cm
Largeur 12,5 cm
Nombre de pages 240
Poids 255 gr
Épaisseur 18 mm

En savoir plus

De Catherine Véglio

Ils vivent dans la « zone dédiée à l’élevage bovin », tenus soigneusement à l’écart des métropoles où triomphent la nature policée et la pensée idoine. Ces éleveurs rustiques sont la caste maudite d’un monde surpeuplé et essentiellement citadin. La viande raréfiée est devenue un art comestible pour les seules classes aisées. L’époque est impérialement biotech, et les grands majors de l’agrobiotechnologie se disputent le marché des insectes.

Dans la zone d’élevage, le devenir des éleveurs comme Frédéric est arrimé à leurs plus belles bêtes et surtout à Darius, l’un des tout derniers grands taureaux reproducteurs européens. Darius est leur champion, la promesse de voyages victorieux jusque dans les contrées les plus lointaines où la viande se déguste désormais comme une extravagance un peu coupable mais ô combien élitiste.

Quand Darius meurt des suites d’une bien étrange maladie, la petite communauté du Grand Bois vacille, rattrapée par ses démons et ses obsessions. Et la vie d’Hélène, reporter d’un média spécialisé dans l’alimentation de masse, change de sens. Avec ses amis carnivores, la jeune citadine se lance à ses risques et périls, dans l’invention d’une grande réserve vouée aux ultimes plaisirs des amateurs de chair… 

Catherine Véglio tisse un conte d’anticipation à la fois sensuel et moqueur, terrifiant et profond sur nos rapports contemporains à l’animal et à la nature.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

La Fête carnivore

La Fête carnivore

Un conte d’anticipation à la fois sensuel et moqueur, terrifiant et profond sur nos rapports contemporains à l’animal et à la nature.