L'Arsenal du Diable Agrandir l'image

L'Arsenal du Diable

Nouveau produit

Une lettre anonyme est remise à Roland Grillet de la DGSI. Elle annonce l’imminence d’un attentat terroriste à Paris. Une course contre la montre commence, et s’oriente rapidement vers le trafic international d’œuvres d’art, troisième source de revenus des terroristes, juste après la drogue et les armes…

Plus de détails

20,00 € TTC

Fiche technique

Hauteur 23 cm
Largeur 15 cm
Nombre de pages 288
Poids 425 gr
Épaisseur 2cm

En savoir plus

De Jean-Jacques Pelletier

Une enquête du colonel Grillet

Une lettre anonyme est remise à Roland Grillet de la DGSI. Elle annonce l’imminence d’un attentat terroriste à Paris, préparé par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest, émanation d’al-Qaïda. Une course contre la montre commence, et s’oriente rapidement vers le trafic international d’œuvres d’art, troisième source de revenus des terroristes, juste après la drogue et les armes.

L’enquêteur va découvrir une filière de copistes géniaux, de troubles commanditaires, et la figure d’un grand businessman de l’art qui, à trop fricoter avec les djihadistes, essaie désormais de se sortir de l’enfer.

Pour démêler le vrai du faux, Grillet a une arme fatale : ce que les neurobiologistes appellent le « rêve lucide », c’est-à-dire le pouvoir d’orienter ses rêves à sa guise. De la région nantaise au Nord-Est de l’Afghanistan en passant par la Suisse, Panamá ou encore une île de l’archipel du Cap-Vert, il entraîne le lecteur dans un thriller original, toujours au bord du fantastique mais parfaitement réaliste.

Le second opus de ce thriller artistique, De la bouche des morts cultive cette même particularité. Pour notre plus grand plaisir !

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'Arsenal du Diable

L'Arsenal du Diable

Une lettre anonyme est remise à Roland Grillet de la DGSI. Elle annonce l’imminence d’un attentat terroriste à Paris. Une course contre la montre commence, et s’oriente rapidement vers le trafic international d’œuvres d’art, troisième source de revenus des terroristes, juste après la drogue et les armes…